in

Qu’est-ce que cela signifie de "Créez votre propre réalité"?

Vous êtes-vous déjà demandé ce que signifiait l’énoncé « Vous créez votre propre réalité » ?

Certaines personnes se sentent renforcées lorsqu’elles entendent cette déclaration. D’autres pensent que c’est ridicule BS. Ceux qui se sentent renforcés par cela perdent parfois leur empathie et leur compassion. Ils peuvent faire le tour des gens pour défier : “Pourquoi pensez-vous que vous avez manifesté ce cancer que vous avez ?” faire en sorte que les gens qui adhèrent à cette idée se sentent horribles dans leur peau.

Mais il y a un juste milieu ici. Regardons plus en profondeur :

  1. Nous vivons dans un monde d’activité qui se produit constamment à la fois intérieurement et extérieurement. Et toute cette activité est régie par des lois de cause à effet que nous ne créons PAS. En ce sens, nous ne créons pas “notre” réalité. Reste avec moi maintenant…

  2. Tout ce que nous expérimentons par nos sens – appelons cela des données perceptives – est une donnée brute qui ne signifie RIEN jusqu’à ce que nous lui attribuions une signification. Cela peut sembler bizarre, mais c’est très simple. Si les données perceptives étaient capables d’incarner et de transmettre leur propre sens et valeur, nous ne serions jamais en désaccord sur quoi que ce soit ! Nous aimerions tous le gâteau au chocolat et le brocoli de la même manière (ou nous ne les aimerions pas de la même manière) car ils nous transmettraient leur sens et leur valeur de manière directe et irréfutable. Ces aliments seraient intrinsèquement agréables ou désagréables pour tout le monde, sans aucun doute. Mais nous n’aimons pas TOUS le gâteau au chocolat et le brocoli ! Nous voyons, sentons et goûtons leurs qualités, mais nous leur donnons notre propre signification et valeur individuelles. Gâteau : “miam !” Brocoli : “Beurk !” Et sur la base du sens et de la valeur que nous leur donnons, nous créons nos réponses émotionnelles et nos intrigues que nous considérons ensuite comme notre “expérience du monde”. Cependant, ce que nous vivons vraiment n’est que ce que nous pensons et ressentons à propos du monde – pas le monde lui-même. C’est ainsi que nous créons constamment notre « réalité ».

Que faisons-nous de cette compréhension, une fois que nous l’avons ?

En comprenant ces points, lorsqu’on dit sans cœur à une personne atteinte de cancer qu’elle a créé sa propre maladie, comment peut-elle relever le défi d’être blâmée pour sa souffrance ? Ils peuvent comprendre que TOUTE activité, y compris le développement d’une maladie comme le cancer, découle de causes et de conditions régies par la loi de cause à effet.

Par exemple, vous choisissez de vivre dans un endroit où il fait beau et où il y a de bonnes opportunités d’emploi. À votre insu, peut-être que cet endroit a également des niveaux élevés de polluants ingérables, ce qui vous fait développer un cancer ou une autre maladie. Vous n’avez pas déménagé là-bas parce que vous vouliez manifester un cancer dans votre corps. Vous n’avez donc pas “créé” votre cancer.

Ainsi, l’idée de “créer notre réalité” n’est pas une justification pour blâmer les autres ou pour nous blâmer. C’est plutôt une occasion d’avoir de la compassion les uns pour les autres alors que nous prenons conscience que ce que nous appelons notre «expérience de vie» n’est PAS un contact direct avec un «monde extérieur» donné. Notre expérience est le méli-mélo que nous vivons APRÈS que les données du monde extérieur aient été filtrées à travers toutes les croyances, les souvenirs et les schémas de pensée habituels…

Written by khirou

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Plans d’abris de jardin – Un plan parfait permet à votre abri "SE CONSTRUIRE"

Gâteaux pour toute remise des diplômes