Rating The Capitals’ Contracts: The Good, The Bad, And The Ugly

Photos : Nick Wass/AP

Les Capitals de Washington sont dans le coup pour la Coupe Stanley depuis près d’une décennie et demie, construisant l’équipe autour d’un groupe existant de joueurs de base. La construction de l’équipe a généralement impliqué l’acquisition de joueurs via le commerce ou l’agence libre, utilisant souvent un capital de repêchage afin d’ajouter des pièces prêtes pour la LNH.

Le côté positif de la méthodologie est que vous obtenez des joueurs dont vous pouvez être sûr qu’ils apporteront immédiatement une valeur positive à votre liste. Le point négatif de cette approche, bien sûr, c’est que vous sacrifiez souvent votre avenir (perspectives) pour obtenir cette valeur aujourd’hui.

Une partie du maintien d’un noyau qui a déjà remporté la Coupe signifie signer des contrats (parfois) moins que souhaitables avec des joueurs dans l’espoir de maintenir la magie. L’autre élément, comme mentionné précédemment, consiste à signer des agents libres pour combler les trous dans votre alignement.

Dans cet article, je vais évaluer les contrats actuels des Capitals. Les informations contractuelles utilisées dans cet article sont une gracieuseté de CapFriendly. Juste pour noter, je n’évaluerai pas les contrats d’entrée de gamme dans ce post car ils ont intrinsèquement une bonne valeur.

GRANDS CONTRATS

Conor Sheary (LW / RW): 2 ans x 1,5 M $ AAV, 1 an restant

Conor Sheary a signé son accord après une saison 2020-21 très productive et aurait probablement pu recevoir plus d’argent sur le marché libre en agence libre. Sheary a récompensé les Capitals lors de la saison 2021-22, affichant 19 buts et 24 points en 71 matchs. La valeur moyenne annuelle de 1,5 million de dollars est très acceptable pour un joueur qui peut jouer de haut en bas dans l’alignement.

Trevor van Riemsdyk (D) : 2 ans x 950 000 $ AAV, 1 an restant

van Riemsdyk est une denrée précieuse sur le backend. Il sera intéressant de voir comment il joue sans Justin Schultz, récemment décédé, et du côté droit de la défense en tant que défenseur droitier cette saison. Il s’est avéré être un solide défenseur de troisième paire qui peut progresser en un clin d’œil. Il est très difficile de se plaindre d’un contrat inférieur à 1 million de dollars pour un joueur qui joue à tous les matchs.

Tom Wilson (RW): 6 ans x 5 166 666 $ AAV, 2 ans restants

Des joueurs comme Wilson sont très rares dans la LNH d’aujourd’hui : un mélange dévastateur d’immense physique, de prouesses offensives et de capacités défensives. Wilson est l’un des attaquants de puissance les plus imposants de la ligue. Lorsque son contrat actuel sera terminé, les équipes feront la queue autour du bloc pour essayer de signer Wilson si les Caps ne sont pas en mesure de le prolonger. En plus de sa valeur sur la glace, le fait qu’il ait nettoyé son jeu et pris des suspensions relativement hors du mélange ne fait qu’augmenter sa valeur. Il manquera certainement aux Caps pendant qu’il se remet d’une blessure au LCA qu’il a subie lors de la défaite au premier tour contre les Panthers de la Floride.

BONNES CONTRATS

Alex Ovechkin (LW): 5 ans x 9,5 M $ AAV, 4 ans restants

Ovechkin aurait pu demander presque n’importe quoi et le propriétaire Ted Leonsis et le directeur général Brian MacLellan le lui auraient donné. Il a été une partie si importante de la franchise et de la région de DC dans son ensemble en galvanisant une base de fans qui n’avait pas eu grand-chose à se réjouir depuis 1998. Il a en fait fini par prendre une légère réduction de salaire par rapport à son contrat précédent (13 ans x 9,538 millions de dollars). ), et les Capitals ont fini par lui accorder un contrat plus long que prévu. La seule façon dont cela aurait abouti à un excellent contrat est si Ovechkin signait d’année en année à des tarifs réduits pour continuer à courir après les Coupes jusqu’à ce qu’il s’en aille au coucher du soleil.

Evgeny Kuznetsov (C) : 8 ans x 7,8 M$ AAV, 3 ans restants

Si Kuznetsov joue chaque saison comme la saison 2021-22 (ou les playoffs 2018), ce contrat aura une grande valeur pour les trois prochaines saisons. S’il a plus de saisons comme il l’a fait en 2020-21 où des rumeurs commerciales l’entouraient, le prix est un peu plus élevé. Dans l’ensemble, cependant, payer votre centre supérieur à moins de 8 millions de dollars est une bonne valeur.

Connor Brown (LW/RW) : 3 ans x 3,6 M$, 1 an restant

Voici un contrat que les Capitals n’ont pas offert, mais plutôt acquis des Sénateurs d’Ottawa durant l’intersaison. La valeur est là avec Brown montrant qu’il est l’un des meilleurs joueurs « utilitaires » de la ligue. Il a patiné le plus de minutes en infériorité numérique la saison dernière et a un tir solide. La seule façon dont la valeur aurait été meilleure est si Brown avait été signé à plus long terme après cette saison.

Dylan Strome (C/LW) : 1 an x ​​3,5 M$ AAV, 1 an restant

Strome était l’un des agents libres restreints qui a fini par ne pas être soumissionné par son équipe d’origine (Chicago dans le cas de Strome). Le choix de Chicago de ne pas offrir Strome a été l’un des mouvements les plus grattants de la saison morte, alors que Strome a inscrit 22 buts et 26 passes décisives en 69 matchs la saison dernière. Le fait que les Capitals aient pu l’obtenir sur un accord « prouvez-le » à cette valeur est immense, d’autant plus que Strome sera un agent libre restreint après l’expiration de ce contrat après la saison.

Garnet Hathaway (RW) : 4 ans x 1,5 M$ AAV, 1 an restant

Hathaway avait beaucoup de valeur défensive pour les Capitals la saison dernière en tant que membre de cet imposant quatrième trio. Il sera intéressant de voir si les Caps peuvent le remettre dans la mêlée après cette saison avec un rabais, car idéalement, vous voudriez payer un peu moins de 1,5 million de dollars pour les quatrièmes doublures. Dans l’ensemble, sa valeur défensive et le fait qu’il ait remporté certains des combats du dossier de Tom Wilson en valent la peine.

Axel Jonsson-Fjallby (LW): 1 an x ​​750k $ AAV, 1 an restant

Vous ne pouvez jamais vous plaindre d’un contrat qui est pour le montant minimum pour un joueur qui peut jouer en désavantage numérique et en quatrième ligne. Il semble que l’AJF soit la mieux placée pour remplacer la place de Carl Hagelin sur la quatrième ligne aux côtés de Nic Dowd et Hathaway.

Dmitry Orlov (D): 6 ans x 5,1 M $ AAV, 1 an restant

Orlov est l’un des meilleurs défenseurs des Caps depuis un certain temps maintenant. La valeur de son contrat est solide, et la plus grande question entourant Orlov sera de savoir si les Capitals le prolongeront ou le laisseront marcher en libre arbitre. Orlov a connu l’une des meilleures années offensives de sa carrière la saison dernière, affichant 12 buts et 23 passes en 76 matchs.

Nick Jensen (D) 4 ans x 2,5 M$ AAV, 1 an restant

Si vous m’aviez demandé la valeur de ce contrat avant la dernière saison et demie, je dirais que ce contrat était à valeur négative. Jensen a connu une excellente saison l’an dernier, en dehors des séries éliminatoires où presque tous les défenseurs des Capitals ont connu des difficultés. Si Jensen peut avoir une performance répétée de la saison dernière, la valeur de ce contrat (et probablement du prochain contrat de Jensen) augmentera encore.

Matt Irwin (D) 1 an x ​​750 000 $ AAV, 1 an restant

Irwin est une excellente option en tant que septième défenseur de l’équipe. Il peut intervenir et performer à un niveau solide lorsqu’il est appelé en raison d’une blessure. Son contrat global est à très faible risque étant donné qu’il s’agit du taux de rémunération minimum.

Darcy Kuemper (G) 5 ans x 5,25 M$ AAV, 5 ans restants

Kuemper a été le meilleur gardien de but en agence libre cet été et a eu la chance d’encaisser de l’argent après avoir remporté la Coupe Stanley avec l’Avalanche du Colorado. Les Capitals ont fini par signer Kuemper pour une valeur annuelle moyenne assez juste et, par conséquent, ont corrigé leur plus grande faiblesse sur leur liste de la saison dernière. Le mandat est un peu long pour Kuemper à 32 ans, mais d’ici les deux dernières années de son contrat, les Capitals seront probablement en reconstruction.

Charlie Lindgren (G) 3 ans x 1,1 M $ AAV, 3 ans restants

Les Capitals sont sortis et ont nettoyé la maison devant le filet, signant à la fois Kuemper et Lindgren en agence libre. En conséquence, les Capitals ont veillé à ce qu’ils aient des gardiens de but de niveau LNH signés pour un AAV combiné au goût du jour pour les trois prochaines saisons. Les Capitals paient probablement moins d’argent combiné à Lindgren et Kuemper qu’ils n’en auraient payé à Ilya Samsonov et Vitek Vanecek s’ils étaient tous les deux restés avec l’équipe.

CONTRATS MOYENS

TJ Oshie (RW) 8 ans x 5,75 M$ AAV, 3 ans restants

Oshie est toujours productif actuellement, mais la durée du contrat de huit ans qui lui a été accordé était un peu trop longue compte tenu de son âge. On peut dire que la dernière année de son contrat, on pourrait dire que les Capitals seront toujours en reconstruction. La question est, Oshie peut-il rester en bonne santé et productif pendant le reste de son contrat ?

Anthony Mantha (RW) 4 ans x 5,7 M $ AAV, 2 ans restants

Le prix de Mantha n’est pas problématique, mais il n’a pas encore atteint ce niveau haut de gamme de production offensive. Il a montré des éclairs mais a manqué de cohérence globale. Une partie du problème de Mantha était de manquer beaucoup de temps la saison dernière en raison d’une blessure à l’épaule. La valeur de ce contrat pourrait monter en flèche si Mantha intervient et se produit à un niveau élevé avec Tom Wilson et Nicklas Backstrom hors de la formation pendant de longues périodes.

Lars Eller (C) 5 ans x 3,5 M$ AAV, 1 an restant

Le contrat d’Eller était d’une grande valeur pour la première moitié du mandat. Il figurait parmi les meilleurs centres de troisième ligne de la ligue et a joué un rôle déterminant dans la victoire des Capitals à la Coupe Stanley, marquant le but décisif de la Coupe lors du cinquième match contre les Golden Knights de Vegas. Les deux dernières saisons ont montré qu’Eller régressait et ne valait pas vraiment le prix de 3,5 millions de dollars pour ses services. Si Backstrom était en bonne santé, il aurait été probable que les Capitals auraient quitté Eller cet été.

Nic Dowd (C) 3 ans x 1,3 M $ AAV, 3 ans restants

Dowd est un solide centre de quatrième ligne et un tueur de pénalité capable, mais sa valeur de buts supérieurs au remplacement (GAR) a été juste autour du niveau de remplacement. Les Capitals pourraient probablement trouver une option moins chère et plus jeune au centre de la quatrième ligne, mais vous ne pouvez pas toujours mettre un prix sur la chimie en ligne. Peter Laviolette semble aussi beaucoup aimer la pièce de Dowd.

Marcus Johansson (LW/C/RW) 1 an x ​​1,1 M$ AAV, 1 an restant

Ce contrat à 1,1 M$ est plutôt sans conséquence. Johansson sera une bonne option utilitaire en profondeur et est l’un des meilleurs porteurs de rondelle de l’équipe. Le jeu de puissance, en particulier la deuxième unité, peut profiter de cet ensemble de compétences.

Erik Gustafsson (D) 1 an x ​​800 000 $ AAV, 1 an restant

Il est difficile de se plaindre d’un contrat AAV inférieur à 1 million de dollars, mais les Capitals ont probablement de meilleures options défensives avec les espoirs Alex Alexeyev (quand il est en bonne santé) et Lucas Johansen. Gustafsson a connu une très bonne saison offensive à Chicago lors de la saison 2018-19, affichant 17 buts et 43 passes en 79 matchs. S’il ressemble à cette version de lui-même, ce contrat a une grande valeur. Le problème est qu’il n’a pas semblé très efficace depuis lors.

MAUVAIS CONTRATS

John Carlson (D) 8 ans x 8 M$ AAV, 4 ans restants

La durée de cet accord était tout simplement trop longue pour Carlson, mais c’était le prix à payer pour le garder à DC après que les Capitals aient remporté la Coupe Stanley en 2018. En fait, toute la valeur de Carlson est due à ses prouesses offensives, mais il est clair que Carlson n’est Ce n’est pas vraiment le défenseur d’élite à double sens que son prix justifie.

Nicklas Backstrom (C) 5 ans x 9,2 M$ AAV, 3 ans restants

Backstrom a été un joueur extrêmement important et productif tout au long de sa carrière en tant que Capital. Le problème est que ce contrat dans son ensemble est un peu difficile à avaler pour un joueur qui souffrait de blessures débilitantes à la hanche depuis plusieurs saisons et montrait des signes de ralentissement. Si la procédure de réparation de la hanche de Backstrom l’aide à redevenir le meneur de jeu d’élite en bonne santé qu’il a toujours été, alors la valeur de ce contrat monte en flèche.

Carl Hagelin (LW) 4 ans x 2,75 M$ AAV, 1 an restant

Ce contrat a toujours été un trop-payé. Le désavantage numérique des Capitals était carrément terrible avant l’arrivée de Hagelin à la date limite des échanges en 2018-19, mais le ramener à ce niveau de prix était difficile. Payer un joueur près de 3 millions de dollars pour jouer sur votre quatrième ligne et jouer en désavantage numérique n’est pas du tout idéal, d’autant plus que Hagelin n’ajoute presque aucune production offensive à l’alignement dans une ligue où beaucoup des meilleures équipes ont quatre lignes qui peuvent marquer des buts.

CONCLUSION

Les Capitals n’ont pas beaucoup de mauvais contrats, mais ce sont certainement des prix élevés qui affecteront la capacité de mettre à jour l’alignement et de combler les trous pendant la saison et à la date limite des transactions. L’autre élément est que lorsque vous avez un noyau de joueurs vétérans de longue date, les contrats vont presque toujours être gonflés. Les Capitals ont quand même réussi à mettre sur pied une équipe qui lutte pour les séries éliminatoires, du moins pour les prochaines saisons.

Par Justin Trudel

Leave a Comment